• Boite galaxy trucker

    Galaxy trucker vous amène à la conquête de l'espace. Les différents modes de jeu donnent un intérêt supplémentaire.

    But du jeu : Gagner le plus possible de crédits

    Déroulement : Le jeu se joue en 3 manches. Chaque manche se joue en 2 phases.

    - Les phases : Dans un premier temps chaque joueur doit construire son vaisseau spatial. Les jetons de construction sont disposés face cachées et les joueurs ne doivent se servir que d'une seule main pour prendre les pièces. Une fois les vaisseaux construits on passe à la phase de voyage. Cette phase se fait en tirant toutes sortes de cartes événements (météorites, pirates, vide intersidérale...)

    A la fin de chaque voyage on fait le bilan du voyage : perte de morceau du vaisseau, vente de matériau trouvé pendant le voyage...)

    - La partie se joue en 3 manches : pour chaque manche on construit un vaisseau plus grand et donc plus difficile à construire.

    Mon avis : La partie construction est particulièrement amusante, et le changement de mode de jeu entre les phases amène de la variété dans ce jeu. De manière plus général, Galaxy trucker est un jeu très ludique mais qui demande des qualités d'observation et de vue d'ensemble pour construire le vaisseau de manière solide.

    Carte d'identité :

    Prix : 37€ environ

    Durée : environ 60 min

    Age : 12ans et plus

    Joueurs : 2-4

    Caractéristiques sur 4 pions :

    Difficultés : Takenoko TakenokoTakenoko

    Chance : Takenoko

    Stratégie :  TakenokoTakenoko

    Bilan : TakenokoTakenokoTakenokoTakenokoOrbital

     


    votre commentaire
  • Friends Saison 1

    Sortie : 1994-1995

    Nombre d'épisodes : 24 épisodes de 22 min en moyenne

    Genre : Comédie

    Acteur : Jennifer Aniston, David Scwimmer, Matt LeBlanc, Matthew Perry, Lisa Kudrow, Courteney Cox

    Résumé de la saison :

    Tout commence au Central Perk, où 5 des amis discutent tranquillement lorsque Rachel fait son entrée dans le café. A partir de là tous les personnages sont réunis et très vite se dessine le lien Ross-Rachel qui se pousuivra tout au long des différentes saisons.

    Monica cherche un boulot, un amoureux, à plaire à ses parents...

    Chandler se remet à fumer, sort et rompt avec Janice plusieurs fois

    Ross a un singe Marcel, et fulmine en voyant Rachel avec Paolo et apprend qu'il va être papa.

    La saison se termine justement avec la naissance du petit BEN

    Avis :

    La première saison voit se mettre en route tous les ressorts importants de la série, ce qui la rend assez riche. Les acteurs ont un look assez caractéristique d'un début de série : Joey et ses cheveux un peu long, coiffures des filles un peu datées.

    Note : Friends Saison 1Friends Saison 1Friends Saison 1Friends Saison 1Friends Saison 1

    Mon moment préféré :

     Le pilote :


     Voir aussi :


    votre commentaire
  • Target

     

    Sortie : mars 2012

    Genre : Romance, action

    Metteur en scène : Joseph McGinty Nichol (connu sous le nom de McG)

    Acteur : Reese Witherspoon, Tom Hardy, Chris Pine

    Résumé : Deux des meilleurs agents secrets au monde sont aussi les deux meilleurs amis dans la vie. Rien ne pouvait les séparer jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils fréquentent depuis peu la même jeune femme, Lauren. Ce qui était au début un jeu de séduction sans conséquence et un simple défi amical se transforme vite en une guerre sans merci. Déploiement de technologies de pointe, moyens de surveillance high tech, c’est tout un arsenal capable de faire sauter un pays que les deux espions utilisent pour séduire leur target et mettre l’autre hors-jeu. Plutôt malheureuse en amour jusqu’ici, Lauren a désormais un choix impossible à faire entre deux hommes incroyablement sexy.

    Source Allociné

    Mon avis :

    Target est le genre de film distrayant qui peut se regarder avec un mari qui lui n'aime pas trop les histoires romantiques....Disons que l'action aide à faire passer l'eau de rose. Pour ça, si vous êtes comme moi, tentez l'expérience de pouvoir partager un film romantique avec votre moitié.

    Pour le reste, le film est plaisant. Les acteurs sont beaux et drôles. Les coups bas assez marrants donne du rythme au film et les personnages sont sympas et attachants.

    Un bémol tout de même (en fait 2) : la partie action fait tout de même trop prétexte et "l'intrigue" est vraiment simple et convenue. D'autre part la fin est un peu décevante même si on se doute que l'héroine doit choisir un des 2.

     Si vous avez aimez, vous aimerez : Crazy Stupid Love

    On aime : N'oublie jamaisN'oublie jamaisN'oublie jamaisTargetTarget

    La bande annonce :


    votre commentaire
  •  

    Orbital

    Genre: Science-fiction

    Scénariste : Sylvain Runberg

    Dessinateur : Serge Pellé

    Coloriste : Serge Pellé

    Editeur : Dupuis - Repérages

    Date de sortie : Avril 2006

    OrbitalTome 1 : Cicatrices

    Résumé : Caleb et Mézoké forment un binôme exemplaire : pour la première fois les Terriens et les Sandjarrs se retrouvent à devoir collaborer dans des missions diplomatiques. A peine leur formation terminée voilà que le duo est envoyé Senestam pour régler un problème entre des terriens et des Javlodes qui se disputent la propriéte de la planète et de ses ressources.

     

     

     

    Mon Avis : Cette serie existe depuis 2006 mais je l'ai recement relu . L'unviers futuriste est très interessant. En effet l'univers s'est organisé en une confrérie solidiare qui essaie de maintenir la paix malgré le nombre croissant de civilisation qui en font partie. Dans ce contexte, nos deux héros collaborent et apprennent à se connaitre.

    L'histoire est en deux tomes ce que j'apprécie particulèrement, car cela permet d'avoir un dénouement sans avoir besoin d'attendre de nombreux tomes, même si un fil rouge concernant les personnages et leur relation existe tout au long des différents dyptiques.

    Le dessin est agréable et avec des couleurs pas trop agressive .

    Ma note : OrbitalOrbitalOrbitalOrbitalOrbital

    Tome 2 : Ruptures (a venir)

     


    1 commentaire
  • Drive

    Sortie : 2011

    Genre : Thriller, action

    Metteur en scène : Nicolas Winding Refn

    Acteur : Ryan Gosling, Carey Mulligan, Bryan Cranston

    Résumé : Un jeune homme solitaire, "The Driver", conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant - et au volant, il est le meilleur !
    Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet.
    C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.
    Lorsque le mari d’Irene sort de prison et se retrouve enrôlé de force dans un braquage pour s’acquitter d’une dette, il décide pourtant de lui venir en aide. L’expédition tourne mal…
    Doublé par ses commanditaires, et obsédé par les risques qui pèsent sur Irene, il n’a dès lors pas d’autre alternative que de les traquer un à un…

    Source Allociné

    Mon avis :

    Drive est le genre de film qui laisse un gout bizarre....on ne sait pas trop si on adore ou si on déteste...

    D'une manière générale, Drive montre un parti pris esthétique qui prend le dessus sur tout le reste. Chaque plan est pensé pour être un tableau : la lumière, la rareté des dialogues donne cette dimension artistique.

    Drive est un film à ambiance : sombre, lent (parfois un peu à l'excès à mon goût), hypnotique, marquant avec un peu de rose quand les sentiments du héros amène un peu de tendresse dans ce monde de brut.

    De nombreux moments dans le film restent dans la tête de façon un peu obsédante...l'intro, le baiser dans l'ascenseur, la sortie à la rivière et tout cela est accentué par la BO assez démentielle.

    Mais car il y a un mais... l'histoire reste finalement assez simple, la métaphore du lonesome comboy est à peine assez explicite et tout ça reste finalement une histoire classique de mafieux qu'il faut ensuite zigouiller. Cette facette est presque toujours traitée de manière très violente et je suis assez peu cliente...

    Reste Ryan Gosling, qui avec le peu de texte qu'il a, réussi à donner un charisme à ce héros solitaire tout en laissant apparaître de la candeur dans les moments "intimes" et de la violence extrème

     Bref un film .... qui ne laisse pas indifférent.

    Si vous avez aimez, vous aimerez :

    On aime : N'oublie jamaisN'oublie jamaisN'oublie jamaisOrbitalOrbital

    La bande annonce :

    Voir aussi : Vodkaster, Allociné, Wikipédia, Fausses valeurs


    votre commentaire